Arcane XVII : L’étoile (The Star)

Arcane XVII: L’étoile (The Star)

La lame de l’étoile évoque plusieurs aspects.
La femme est centrée dans la lame et commence à ressembler à l’androgyne dans la mandorle de la lame XXI (Le Monde).
Femme sage, sage- femme, elle est le féminin sacré au plus pur et au plus près de sa source, de ce que le consultant ou la consultante sont véritablement.
Nue, jambes écartées, nombril à l’air, sein pétant aux étoiles, le genoux sur la terre ferme en position d’adoubement. le consultant se transforme en une femme Vénusienne, (Luciférienne et donc « éclairée et éclairante »); mais cette femme devient également chevalier de part cette posture « masculine » et moyenâgeuse.
L’ange de la Tempérance a perdu ses ailes, il est descendu sur terre, et s’est incarné sous la chair du consultant pour qu’il déverse lui- même ses deux amphores dans « son fleuve ».

l'étoile arcane XVII du TAROT
l’étoile arcane XVII du TAROT

Ainsi, le consultant change d’état. Il passe du fou et du magicien à l’amoureux hésitant, au pendu qui souhaite rester le spectateur de sa vie, à l’esclave du diable toujours mené par le bout du nez , par son égo…Mais ici, le voici pleinement centré dans une métamorphose improbable ou pouvant être considérée « contre- nature ». C’est cette mutation « contre- nature » qui offre la « vérité » et la « clarté » à la conscience du consultant.
Il devient une femme déifiée, comme les Vénus de Botticelli et de Poussin, une Vénus originelle et tribale, aux seins offerts, une Vénus aux cheveux longs et bleus dont les ondoiements se joignent au ruissellement du courant du fleuve. Le consultant est béni par l’univers, la « main de dieu » mais surtout, il devient sa propre Etoile. Son propre astre. IL n’est plus cet électron libre et fou qui part dans un sens puis un autre comme le « fou » (lame Zéro).

Le fleuve forme à lui seul une sorte de vasque, de bassin, ce qui renvoi à la notion d’accouchement, de « Naissance« , de renaissance, de baptême, du détachement de l’égo (Narcisse) , mais aussi à la vision (le médium qui voit à travers les mondes inversés, les reflets).
L’arcane de l’Etoile opère ici sur un changement radical. Elle épure le consultant, le dénude entièrement, le dépouille et montre sa poitrine fièrement pour signifier la force nourricière de cette lame, de ce changement qu’il faut accepter avec confiance et sérénité. L’Etoile est celle qui gouverne la tête de la femme, l’étoile de vie de l’univers, l’étoile de la naissance du consultant, l’étoile de son « destin ».
Mais aussi celles qui couronne aussi son ciel, comme la couronne de la Madonne…
Tel le Verseau, la femme déverse ses amphores dans l’onde. Elle est la vierge, Vénus, la Madonne, Isis, Ishtar, Lilith, elle est le but ultime , le retour à son origine, à ce qui forme consciemment et inconsciemment la genèse et la mission de l’être sur le plan terrestre. Ce fleuve représente aussi les domaines de l’inspiration, des émotions, de l’affection, des mondes psychiques, et soulignent l’emphase entre le corps « nu« , à savoir l »intégrité, la vérité même, et les éléments qui l’entourent. Qu’ils soient à la fois terrestres et cosmiques.
La femme est donc cernée par les symboles de l’âme, de la « création » et désignent avec grâce sa puissance « chamanique ».

La femme devenue étoilée, éclairée, est désormais une « Déesse« . Elle est bénie par les étoiles dont « Sirius« , étoile de l’ancienne Egypte sur laquelle s’est calquée toute une cosmogonie et l’hermétisme trismégiste- kabbalistique. Pour d’autres elle est Vénus, l’étoile du matin qu’est Lucifer- Le porteur de Lumière.
porteur de lumière qu’est Phaeton, Appolon dans la mythologie grèc (il n’est pas nécessaire de « diaboliser » ce pauvre Lucifer qui regorge d’aspect bine plus brillants et positifs que l’ignorance du monde tend encore à vouloir le croire aujourd’hui).
La lame de l’étoile est donc une lame qui manifeste un profond épanouissement, une rencontre intérieur et extérieur, liés à l’universel. Elle inspire la confiance, la plénitude, la beauté, l’onirisme romantique, les mondes artistiques (esthétisme, musique, danse, peinture, sculpture,…) les domaine de la religion et l’ivresse (le vin, le plaisir érotique et l’amour magnétique) si proche d’une lame masculine comme l’Empereur, un Valet, le Diable. Cependant elle désigne aussi les médiums si la lame de la Lune est proche. Puis les métiers de psychologie, ainsi que pharmacie et para- pharmacie. Puisque l’arcane est une « femme chamans » qui soigne. Qui dilue et canalise…

L’Etoile annonce une période à venir placée sous de très heureux auspices. Un hasard heureux, un bonheur inattendu.
Elle symbolise l’appui et l’aide de la « main de dieu », le soutient des royaumes « astraux » voire le « déblocage karmique » du consultant, le levée d’un mauvais sort, de la malchance…
Le consultant est alors protégé contre toute attaque. Il est guidé par un absolu et une maïeutique universelle; son désir de renaissance, d’accoucher d’un autre que lui.
Il n’est pas loin de son ultime métamorphose qui se termine à la lame XX (le jugement). L’esprit du consultant, totalement imprégné par les flots de son âme, est en harmonie avec son plan vibratoire et l’âme du monde. Il a atteints un nouveau plan de conscience.
Le consultant est donc « changé » , habité par une force nouvelle qui dépend du monde des cieux. La matrice de la femme qui libère ses sucs dans le bassin du fleuve forment un bassin alchimique où les rayons de vie de l’Etoile font fusionner (conscient et inconscient) pour donner corps à l’androgyne futur. Car, vous en conviendrez, l’arcane XVII est une « parabole » à l’annonce de la naissance du Christ et un éloge à l’infini.
« Il est vrai, sans mensonge, certain et très véritable :
Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ; pour faire les miracles d’une seule chose. (Table d’Emeraude).

Quel est donc ce « miracle d’une seule chose » alors?
Les étoiles entourent la femme tandis que l’oiseau du Paradis (le PHÉNIX) veille à cette mutation certaine et proche. Cette Réincarnation consciente du sujet afin de devenir « Le Monde » (Lame XXI). Il est donc voué, s’il a bien suivi son cheminement sur la roue de la « rota », de la roue de la Fortune qui augure ce ciel qui souligne la mesure du temps et de l »espace qui sépare le sujet du cosmos, qu’il va devenir celui qui est concentré dans l’univers, en pleine conscience. Immobile foyer d’énergie, foyer de feu alchimique, il va devenir son propre « Element« . Celui qui crée, influe, donne, reçoit et transforme.
Il s’est extrait des 4 éléments. Il est inclus dans la dynamique du « Tout », un corps embrassé par la gnose de l’univers. Mais, un corps qui sait désormais, qui connait cette « magie » de l’univers, sa mystique opérative.
Ici, le consultant est destiné à être en pleine maitrise de ses aspects éthérés. Il reconnait l’illusion et l’égo, le mensonge et la clarté, l’impulsion de ses instincts basics et les motivations humanistes, il se connait enfin. Il sait qu’il doit tenir la lumière de cet astre pour lanterne le long de son voyage terrestre. Il doit voir sous les rayons des étoiles, lire dans le ciel, pénétrer les arcanes de sa psyché pour atteindre les « miracles » de la « Création ».
Pour se faire, il sait qu’il aura fallu passer par ses différentes étapes du « Tarot » , d’ inverser ses valeurs, de contre- faire sa nature pour dépasser sa condition tout en étant intègre, « nu ».
Un humain universel. Libre.

+)S(+

Montrer les boutons
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google Plus
Partager sur Linkedin
Partager sur Pinterest
Partager sur youtube
Envoyer par mail
Cacher les boutons